Partager:
30 janvier 2018

Revitalisation du centre-ville

La question du stationnement demeure au cœur des discussions

La rencontre d’information du 29 janvier pour les commerçants et les propriétaires d’immeubles du centre-ville de Mont-Laurier a permis à ces derniers de manifester leurs inquiétudes et de poser leurs questions sur le projet de revitalisation.

Kathleen Godmer , journaliste

François Gay, chargé de projet au module qualité du milieu, Steve Pressé, Directeur du module qualité du milieu et Daniel Bourdon, maire de Mont-Laurier (photo : Kathleen Godmer – Le Courant des Hautes-Laurentides).
François Gay, chargé de projet au module qualité du milieu, Steve Pressé, Directeur du module qualité du milieu et Daniel Bourdon, maire de Mont-Laurier (photo : Kathleen Godmer – Le Courant des Hautes-Laurentides).

Steve Pressé et François Gay, qui sont en charge du projet, ont expliqué que des modifications ont dues être apportées au projet initial.

À la demande d’Hydro Québec, les emplacements où seront installées les fosses d’arbres, ainsi que l’espèce d’arbre qui y sera plantée, ont été changés pour répondre aux besoins des installations électriques. Ces changements favoriseront aussi le stationnement en bordure des rues concernées.

Le rayon des courbures aux intersections des rues a été ajusté dans le but d’améliorer la circulation. On a aussi ajouté des espaces de stationnement sur les rues Du Pont, Salaberry et Carillon.

Le Wifi sera disponible partout au centre-ville et des caméras de surveillance ainsi qu’une borne de recharge rapide seront installées.

Échéancier

Lors de la rencontre, l’annonce a été faite que le projet serait reporté en 2019/2020. Les nouvelles demandes d’Hydro Québec causent un retard dans la production des plans d’enfouissements des fils et ont un impact direct sur la planification de WSP et sur les actions d’appels d’offres. On doit revoir et finaliser le montage financier et attendre des confirmations venant de différents programmes gouvernementaux. Donc, en 2018, on travaillera à régler et conclure les différentes étapes concernant le design, les plans et ententes, le montage financier, les appels d’offres, les signatures avec les entrepreneurs ainsi que le notariat et les servitudes.

En 2019, ce sera les travaux de la phase I sur la rue Du Pont et, en 2020, on finira avec la phase II sur la rue de la Madone. On affirme que ce sera de très gros travaux et que ceux-ci devraient durer entre 14 et 16 semaines.

Des problèmes de stationnement?

Le point qui a suscité le plus d’inquiétudes et de questions est celui du stationnement. La Ville affirme être convaincue qu’avec une nouvelle réglementation plus sévère et mieux gérée du temps d’utilisation des stationnements, il ne manquera pas de stationnement, mais les commerçants doutent et sont inquiets.

La question a donc été posée à savoir si la Ville doit mettre en place une autre aire de stationnement public moyennant une possible taxe de secteur. Le tout a été débattu, mais aucune décision n’a encore été prise. Tout est encore à décider et à évaluer selon les besoins réels et les coûts qui s’y rattacheront.

« Ça va être de très gros travaux, mais on veut essayer de réduire au minimum les impacts que ça aura sur la réalité des commerçants. » -Steve pressé, directeur du module qualité du milieu

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer