Partager:
7 février 2019

Contrôle biologique des insectes piqueurs

L’Ascension et Nominingue reculent

Maintenant que trois municipalités sur quatre ont partagé leur décision de ne pas aller de l’avant avec l’épandage du larvicide BTI, doit-on conclure que la saga est bel et bien terminée? Au moment d’écrire ces lignes, Labelle n’a pas définitivement tranché.

Ronald McGregor - Info Nord , journaliste

L’Ascension, tout comme Nominingue et Rivière-Rouge, ne va pas de l’avant avec l’épandage (photo: gracieuseté – Wikicommons).
L’Ascension, tout comme Nominingue et Rivière-Rouge, ne va pas de l’avant avec l’épandage (photo: gracieuseté – Wikicommons).

Le directeur général de L’Ascension, Robert Généreux, absent dans la semaine au 14 janvier, a fait savoir par la voix de la directrice générale adjointe Linda Racine, «que, suite au résultat du sondage mené par la municipalité de L’Ascension et à la décision des municipalités avoisinantes qui fait en sorte que le prix est modifié ainsi que l’efficacité du procédé, il a été décidé de ne pas octroyer le contrat du contrôle biologique des insectes piqueurs tel que soumis par le plus bas soumissionnaire conforme, soit la firme GDG Environnement ltée. Cette décision est passée au conseil le 14 janvier».

Lors du sondage, 333 répondants (51%) étaient en faveur de l’arrosage, contre 316 (49%), un écart de17 répondants en faveur du pour. Trois bulletins ont été rejetés. Le taux de participation était de 47%.

Nominingue tranche

Le 17 décembre dernier, le lendemain du référendum consultatif, le conseil municipal de Nominingue a tenu une séance spéciale. La mesure de contrôle des insectes a été abandonnée sur le territoire de la municipalité. Rappelons que 2 342 personnes étaient inscrites sur la liste électorale et que 657 d’entre elles ont voté, un taux de participation de 28%. Le nombre de votes en faveur de l’épandage a été de 174 (27%), contre, 461 (73%) et 22 bulletins ont été jugés invalides.

Partager:

Ronald McGregor - Info Nord , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer