Partager:
8 juillet 2019

Haute-Gatineau & Hautes-Laurentides

La SOPFEU met en garde contre le risque élevé d’incendies

La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) met en garde la population contre les risques élevés d’incendie dans les prochains jours: en Haute-Gatineau et dans les Hautes-Laurentides, les feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité sont interdits jusqu’à nouvel ordre.

Simon Dominé , Rédacteur en chef

L’assèchement de la végétation dans les prochains jours pourrait favoriser l’éclosion de feux de forêts (photo: gracieuseté – SOPFEU)
L’assèchement de la végétation dans les prochains jours pourrait favoriser l’éclosion de feux de forêts (photo: gracieuseté – SOPFEU)

Les MRC de la Vallée-de-la-Gatineau et d’Antoine-Labelle, situées en Haute-Gatineau et dans les Hautes-Laurentides, font partie des secteurs visés par l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt ou à proximité. L’interdiction a été décrétée par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) le 7 juillet.

«Un feu de camp mal éteint au cours du weekend pourrait devenir un brasier important dès le début de la semaine», prévient la SOPFEU.

Cette interdiction est entrée en vigueur le 8 juillet à 8h. D’autres régions sont touchées par cette interdiction: le Nord-du-Québec, la Côte-Nord, le Saguenay-Lac-Saint-Jean, l’Abitibi-Témiscamingue, la Mauricie, la Gaspésie et Lanaudière.

«La collaboration de tous est essentielle pour que l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert en forêt soit respectée. Cette mesure a pour but de limiter les risques d’incendie de forêt», explique le Service de la prévention et des communications de la SOPFEU. Les contrevenants s’exposent à devoir payer une amende.

Par ailleurs, la SOPFEU suggère à ses membres de suspendre les travaux d’exploitation forestière et sylvicoles de 12h jusqu’à 20h, à compter du 8 juillet. Là encore, la Haute-Gatineau et les Hautes-Laurentides sont concernées.

Depuis le début de la saison, 5 695 hectares de forêt ont été touchés par 113 incendies au Québec. La moyenne pour cette période est de 35 073 hectares touchés par 295 incendies. L’activité humaine est la principale cause de ces incendies.

Partager:

Simon Dominé , Rédacteur en chef

  • Courriel

À ne pas manquer