Partager:
10 juillet 2019

Mont-Laurier

Coup dur porté à un réseau de trafic de drogue

Qualifiés de numéro un et de numéro deux d’un réseau de trafic de drogue par l’enquêteur responsable au dossier, Guy Villeneuve et Vincent Thibeault ont reçu respectivement une peine de 13 mois et 24 mois d’emprisonnement.

Gilles C. Poirier , journaliste judiciaire

Guy Villeneuve et Vincent Thibeault ont écopé respectivement de 13 et 24 mois de prison, suite à leur arrestation le 4 juillet 2018 par le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec (photo: gracieuseté – Sûreté du Québec).
Guy Villeneuve et Vincent Thibeault ont écopé respectivement de 13 et 24 mois de prison, suite à leur arrestation le 4 juillet 2018 par le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec (photo: gracieuseté – Sûreté du Québec).

Le 4 juillet 2018 le Service des enquêtes sur les crimes majeurs de la Sûreté du Québec (SQ) a procédé à des perquisitions à Mont-Laurier et à Rivière Rouge. Lors de cette opération cinq personnes ont été arrêtées et diverses drogues ont été saisies, dont, entre autres, du cannabis, de la cocaïne, des méthamphétamines et du haschich liquide.

Guy Villeneuve et Vincent Thibeault ont comparu le lendemain au palais de justice de Mont-Laurier pour être accusés formellement de possession de drogue en vue d’en faire le trafic et de trafic de drogue.

Guy Villeneuve

Guy Villeneuve, 33 ans, de Mont-Laurier, en détention provisoire depuis le 5 juillet 2018, a plaidé coupable en décembre dernier de possession de cocaïne et de méthamphétamines en vue d’en faire le trafic. Le 4 janvier 2019, le juge Jean-Jacques Gagné a condamné Guy Villeneuve à 13 mois d’emprisonnement.

Considérant le temps de détention provisoire déjà effectué, il lui reste une période de 141 jours à purger. Dans un autre dossier de possession d’une arme, le juge a prononcé une sentence suspendue avec une probation de deux ans. Il lui sera également interdit de posséder des armes à perpétuité.

Vincent Thibeault

Lors de son enquête-caution le 15 août 2018, Vincent Thibeault, 24 ans, de Rivière-Rouge, a plaidé coupable à des accusations de trafic de drogue et de possession de drogue en vue d’en faire le trafic. La juge Dominique Larochelle a libéré l’individu sur engagement pour des motifs humanitaires dans l’attente du prononcé de la sentence.

Il est revenu devant le tribunal le 2 juillet 2019 et la juge Larochelle, en visio-conférence, a condamné Vincent Thibeault à une peine d’emprisonnement de 24 mois. Une somme de près de 13 000$ et un véhicule de marque Hyundai, modèle Genesis de 2013, ont été confisqués à titre de biens infractionnels au profit du procureur général.

Les autres personnes arrêtées en juillet 2018

Pour ce qui est des trois autres personnes arrêtées dans cette opération, soit un homme de 26 ans de Mont-Laurier, une femme de 32 ans également de Mont-Laurier et une femme de 20 ans de Rivière-Rouge, elles ont été remises en liberté avec promesse de comparaître.

Elles ont comparu en octobre et décembre 2018. La femme de 20 ans de Rivière-Rouge a été acquittée le 2 juillet 2019 par la juge Larochelle. Pour les deux autres personnes, leurs causes sont toujours pendantes devant les tribunaux.

Partager:

Gilles C. Poirier , journaliste judiciaire

  • Courriel

À ne pas manquer