Partager:
24 juillet 2019

Agressions sexuelles sur des mineures

Patrice Piché condamné à 11 mois d’emprisonnement

Patrice Piché, 47 ans, de Mont-Laurier, a été condamné à une peine de 11 mois d’emprisonnement par le juge Frédéric Bénard le 15 juillet 2019 au palais de justice de Mont-Laurier, pour agressions sexuelles sur des mineures.

Gilles C. Poirier , journaliste judiciaire

Un homme de 47 ans de Mont-Laurier écope d’une peine de 11 mois de prison dans un dossier d’agressions sexuelles sur mineures (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).
Un homme de 47 ans de Mont-Laurier écope d’une peine de 11 mois de prison dans un dossier d’agressions sexuelles sur mineures (photo: archives – Le Courant des Hautes-Laurentides).

L’accusé a plaidé coupable à des accusations d’avoir agressé sexuellement des enfants mineures âgées de dix ans, 13 ans et 14 ans. Les gestes reprochés consistaient à des touchers par-dessus les vêtements et se sont produits sur deux périodes. Entre janvier 2009 et décembre 2012, il a agressé sa première victime âgée de dix ans. Il a par la suite récidivé et a agressé deux autres victimes âgées de 13 ans et 14 ans entre janvier 2017 et janvier 2018.

La juge Bénard, s’adressant à l’accusé, lui a mentionné que pour quelques instants de satisfaction personnelle, ses gestes ont eu des impacts majeurs sur la vie des victimes.

En plus de la peine d’emprisonnement, il devra fournir un échantillon d’ADN, son nom sera inscrit au registre des délinquants sexuels à perpétuité et il sera soumis à une probation d’un an à sa sortie de prison. Il lui sera interdit de se trouver dans un parc public ou une zone publique où l’on peut se baigner s’il y a des personnes âgées de moins de 16 ans, une garderie ou une école. Il lui sera également interdit de communiquer par quelque moyen que ce soit avec une personne de moins de 16 ans.

Une ordonnance émise par le tribunal interdit de fournir des éléments qui pourraient permettre d’identifier les victimes

Partager:

Gilles C. Poirier , journaliste judiciaire

  • Courriel

À ne pas manquer