Partager:
6 septembre 2019

Noémie Labelle du FC Féminin

Une passion à toute épreuve

Originaire de Mont-Laurier, Noémie Labelle à 22 ans et travaille présentement à Granby comme intervenante communautaire. Sa passion du soccer étant tellement forte que même la distance ne l’empêche pas de jouer pour le FC Mont-Laurier.

Kathleen Godmer , journaliste

tt

« Ma passion du soccer était trop forte. Même si je suis déménagée, je me devais de continuer de jouer pour Mont-Laurier. Je fais donc beaucoup de route. Pour pouvoir jouer, je fais en moyenne 3 à 4 heures de route chaque fois. Quand les parties sont plus proches, le temps sur la route est moins long. Il faut dire que je me déplace seulement pour les parties, car pour les pratiques, je n’ai pas l’énergie de faire ça la semaine », a raconté Noémie.

« J’ai commencé le soccer à six ans et je n’ai jamais arrêté. J’ai joué avec l’Association mineure de Mont-Laurier toute ma jeunesse. J’ai commencé le soccer compétitif vers l’âge de 12 ans. On avait des tournois un peu partout : Gatineau, Laval, Saint-Jérôme. Quand j’ai eu 18 ans, c’est là que ça s’est arrêté. Je suis allée faire mon cégep à Gatineau et j’ai joué un peu là-bas, mais l’école prenait tout mon temps. Je revenais à Mont-Laurier l’été et quand le FC a commencé, on m’a approché pour savoir si j’étais intéressée à faire les camps pour monter l’équipe. J’étais donc là l’an passé au début du féminin », a expliqué Mme Labelle.

« Comparativement à l’an passé, je trouve que l’équipe se démarque toujours plus. L’an dernier, le début de saison a été difficile, mais la fin de saison c’est super bien passée et cette année, je crois qu’on a une saison presque parfaite. C’est vraiment l’esprit d’équipe qui fait la différence. Souvent lors des parties plus difficiles, ce qui va ressortir c’est vraiment le fait qu’on partage la même passion. On a une belle énergie et on vise le plaisir et l’amélioration. J’ai jamais connu ça, c’est la meilleure équipe qu’on puisse avoir », a confié la jeune femme.

Longtemps en tête de liste, en date du 21 août dernier, Noémie était la troisième meilleure marqueuse de la ligue. « Je suis rendue troisième, puisque nos trois dernières parties ont été déclarées forfait et on n’a pas joué malheureusement. Gagner par forfait ne permet pas vraiment de compter des buts (rires). C’est triste, les équipes ne veulent pas se déplacer à Mont-Laurier. On a commencé en affrontant les meilleures équipes du classement et là, on joue contre les plus basses. Selon moi, les équipes ne veulent pas se déplacer en se disant qu’elles vont de toute façon perdre… c’est plate, mais je sais qu’Adam Constantineau travaille fort pour qu’au lieu de gagner ces parties par forfait, on puisse les déplacer et les jouer à d’autres moments », a conclu l’athlète (photo : gracieuseté).

tt

tt

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer