Partager:
26 novembre 2019

Services de soutien a? domicile dans les Laurentides

Maintenant un nume?ro unique

Pour améliorer l’accessibilité aux services de soutien à domicile, le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides a mis en place un guichet d’accès unique accessible à la population de la région des Laurentides, pour orienter, soutenir et référer de façon plus efficace les usagers, leurs proches et les professionnels de la santé. 

Kathleen Godmer , journaliste

Pour faciliter l’accès aux services de soutien à domicile, le CISSS des Laurentides a mis en place un guichet d’accès unique
Pour faciliter l’accès aux services de soutien à domicile, le CISSS des Laurentides a mis en place un guichet d’accès unique
© (photo:gracieuseté - Santé Québec)

« C’est depuis le 28 octobre dernier que le nouveau service est entré en fonction. Il permet, entre autres, d’accroître les heures d’ouverture en soirée et la fin de semaine. Les demandes de services peuvent désormais être transmises du lundi au vendredi, de 8h30 à 18h, et le samedi, le dimanche et les jours fériés, de 9h à 15h 30, sans frais au numéro suivant : 1 833 217-5362 », a expliqué la responsable des communications du CISSS des Laurentides. 

Il a aussi été expliqué qu’en dehors des heures d’ouverture, les usagers sont invités à laisser un message sur la boîte vocale. Un membre de l’équipe les contactera le plus rapidement possible durant les heures ouvrables. Si les usagers le souhaitent, ils peuvent aussi transmettre leur demande par courriel à l’adresse suivante : guichet.acces.dpppa.cissslau@ssss.gouv.qc.ca. 

Il est important de mentionner que suite au moratoire obtenu par la députée Jeannotte et décrété par la ministre McCann, les usagers du soutien à domicile du secteur Antoine-Labelle peuvent continuer d’utiliser le numéro de téléphone local pour obtenir des services, soit le 819 623-1228, poste 56365. 

À qui s’adressent les services ?

Le CISSS a expliqué que « les services de soutien à domicile s’adressent aux personnes qui vivent une incapacité temporaire ou permanente en raison d’une perte d’autonomie liée au vieillissement ou d’une déficience physique ou intellectuelle, occasionnant un handicap. Cette incapacité doit empêcher la personne de se déplacer dans la communauté pour recevoir des services».  

Selon la situation vécue par la personne, les services suivants peuvent être offerts : services professionnels (soins infirmiers, ergothérapie, physiothérapie, aide à domicile, etc.); services palliatifs et de fin de vie à domicile; services aux proches aidants; prêt d’équipement temporaire; répit en partenariat avec le réseau de services intégrés aux personnes âgées (entreprises d’économie sociale en aide à domicile, groupes de soutien, baluchon Alzheimer, Halte-répit Alzheimer). 

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer