Partager:
3 décembre 2019

Table de concertation en sécurité alimentaire de la MRC d’Antoine-Labelle

Des ateliers qui ont la cote

Lors des dernières semaines, la Table de concertation en sécurité alimentaire de la MRC d’Antoine-Labelle a offert deux ateliers qui ont été forts populaires auprès des gens. Un sur la fabrication de pain et l’autre sur la fabrication de saucisses. Malgré les places limitées, l’intérêt était si grand que ce sont plus de 100 personnes qui ont voulu s’inscrire aux ateliers. 

Kathleen Godmer , journaliste

« Comme les places étaient limitées, pour l’atelier de fabrication de pain, ce sont huit personnes qui ont eu la chance d’y participer et pour celui des saucisses, il y en avait onze parce qu’au niveau de l’espace c’était moins contraignant. On a eu une centaine de téléphones pour les inscriptions donc on constate que la demande est là », a expliqué Marie-France Lavoie, coordonnatrice.

L’objectif de ces ateliers est de permettre aux gens de découvrir comment fabriquer soi-même un produit de qualité à moindre coût en développant ses aptitudes alimentaires. Le coût peu élevé permet de rendre les ateliers accessibles à tous et le but n’était pas de viser seulement les personnes qui sont en insécurité alimentaire ou à faibles revenus.

Les ateliers sont financés en grande partie par Desjardins. C’est ce partenariat qui permet d’offrir l’activité à petit prix. Seulement 7$ tout inclus et les gens repartaient avec leurs saucisses et leur pain. Cette deuxième édition des ateliers a connu une grande popularité. Bien conscient de la demande, l’organisme entend répéter l’expérience, mais fait face à la réalité budgétaire où les subventions jouent un rôle d’importance, ce qui fait que pour le moment il est difficile d’offrir plus d’ateliers pour satisfaire toutes les demandes. 

« Un autre but visé par ces ateliers est de permettre aux gens de découvrir un producteur local. Pour l’atelier de confection de saucisses, nous sommes allés visiter la Fromagerie Le P’tit Train du Nord. Les participants ont pu y choisir le fromage qu’ils voulaient mettre dans leurs saucisses. Pour l’atelier de fabrication de pain, nous avons utilisé la farine des Grains du Val de Kiamika. Malheureusement, nous n’avons pas pu aller visiter la minoterie, car Simon n’était pas en mesure de nous recevoir », a raconté Mme Lavoie.

Galerie de photos

    22-23-ACTU-Ateliers pain saucisses-KG-M4-27nov-1-02.jpg
  • 1/3
  • 22-23-ACTU-Ateliers pain saucisses-KG-M4-27nov-1-03.jpg
  • 2/3
  • 22-23-ACTU-Ateliers pain saucisses-KG-M4-27nov-1-04.jpg
  • 3/3
Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer