Partager:
10 décembre 2019

Piscine municipale

Prolongation des travaux jusqu'à la mi-avril 2020

La Ville de Mont-Laurier informe les citoyens que la durée des travaux en cours à la piscine municipale sera prolongée jusqu'à la mi-avril 2020 dû à un imprévu. La Ville souligne toutefois que les travaux vont bon train et que chaque étape de réalisation suit les objectifs du plan selon le budget initial accordé à ce projet.

Kathleen Godmer , journaliste

Les travaux pour rénover la piscine de Mont-Laurier vont durer jusqu’en avril prochain.
Les travaux pour rénover la piscine de Mont-Laurier vont durer jusqu’en avril prochain.
© (Photo L’info de la Lièvre – Kathleen Godmer)

Même si, en général, l’évolution du projet de mise à niveau de la piscine va bien, la prolongation est due aux importants travaux réalisés dans la portion du bassin qui ont dû être prolongés compte tenu du nivellement nécessaire afin de le rendre conforme. 

« La planification de la conformité du nivellement du bassin était présente dans l’échéancier depuis le départ. Toutefois, en procédant aux travaux, l’état du bassin était plus endommagé que prévu. C’est la raison pour laquelle les travaux ont été plus longs pour cette opération », a expliqué la Ville.

Déroulement des travaux

Avant la période des fêtes, les phases liées à la mise à niveau du bassin seront finalisées. À partir de janvier 2020, l'installation de la céramique de la plage, des vestiaires et du bassin sera échelonnée sur une période d'environ huit semaines. En terminant, à compter de la mi-mars, les travaux seront davantage pour la réhabilitation des lieux, la mise en marche des équipements et le remplissage du bassin pour finalement procéder à l'ouverture officielle à la mi-avril.

Ce projet de 4,3 M$ permettra de rehausser la qualité de cette installation sportive des plus utilisées par les citoyens de la région. Rappelons que la rénovation et la mise aux normes de la piscine municipale sont des actions du plan stratégique 2019-2025 sous le thème du développement du territoire et modes de vie.  

« Des coûts supplémentaires ont été engendrés à la suite de cette constatation concernant les travaux au bassin et à la plage. Ces coûts sont retirés dans les contingences budgétaires prévues au budget initial, donc le montant de 4, 3  M$ est toujours respecté. […] Il est aussi vrai que la Ville aura moins de revenus en ce qui a trait aux inscriptions, par contre, cela entraîne également moins de dépenses (les salaires du personnel, les produits, les coûts d’entretien, etc.). Ce qui fait en sorte que la Ville n’engendra aucune perte financière compte tenu des économies dans les coûts d’opération au quotidien », a expliqué la Ville.

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer