Partager:
25 décembre 2019

Montagnards

Un début de saison sous la pression de l’an dernier

Comme la période des Fêtes rime avec mi-saison,˂@Ri˃L’info˂@$p˃s’est entretenue avec Sylvain Bruyère, l’entraîneur des Montagnards, pour tracer le portrait de cette demie. Mentionnons qu’au moment d’écrire ces lignes, l’équipe avait encore la partie du 21 décembre à disputer contre les Diables et qu’au classement elle était nez à nez avec les Forestiers de Maniwaki en ayant 11 parties jouées, six victoires, cinq défaites pour un total de 12 points, mais avec une partie en main.

Kathleen Godmer , journaliste

« On a eu un début de saison avec une équipe qui semblait, au départ, complète et qui donnait de bons résultats dans l’ensemble. Le plus gros problème qu’on a vécu a été de combler notre manque de joueurs en défensive », a affirmé d’entrée de jeu M. Bruyère.

Selon lui, l’absence de Shawn Baker, qui est arrivée très tôt dans la saison et qui a duré plusieurs semaines, a eu une incidence sur l’équipe puisqu’elle déséquilibrait la défensive. Toutefois, il se dit satisfait de cette première portion de saison. 

« Je pense que l’équipe avait un très gros défi étant donné la saison et les victoires de l’an dernier. Là, on peut passer à autre chose. Il y avait aussi le fait que l’équipe n’avait jamais perdu à Mont-Laurier. Cette année, on a subi la défaite à domicile deux fois donc ça aussi on peut mettre ça derrière nous. C’était une pression qu’on avait à vivre à tous les matchs qui se jouaient à la maison. L’équipe semble, depuis deux ou trois semaines, se remettre sur le chemin, non seulement de la victoire, mais en devenir une de plus d’émotions, de caractère et semble trouver sa vraie identité », a confié l’entraîneur.

C’est au milieu janvier que la date limite pour les échanges, transactions et ajouts au niveau des joueurs se situe. C’est donc à ce moment que sera confirmé qui poursuivra son parcours avec les Montagnards jusqu’à la fin de la saison. « Je ne cacherai pas qu’en ce moment, on est toujours à l’affut. On recherche et il y a peut-être des possibilités d’aller chercher d’autres joueurs, mais en principe, l’effectif du noyau qu’on a présentement ne devrait pas beaucoup changer. Le visage de l’équipe devrait rester pas mal le même », a expliqué M. Bruyère.

« De mon côté, la première moitié de saison a été une adaptation avec les joueurs, le personnel et je pense que depuis un mois, on est bien implanté, notre message passe bien et les joueurs se rallient. C’est de bon augure pour le reste de l’année. »

- Sylvain Bruyère, entraîneur

La deuxième partie de la saison sera axée sur la continuité du processus déjà enclenché et qui se veut une préparation pour les prochaines séries. « On poursuit le gros défi d’aller chercher la coupe encore cette année et je crois qu’on est dans la course. On veut se mettre en place une solide identité et vraiment installer notre système de jeu qui semble se mettre de plus en plus en place dernièrement », a raconté l’entraîneur.

Selon M. Bruyère, en raison du fait que les pratiques pour l’équipe se font très rares, le processus n’est pas toujours facile à instaurer et à amener dans la tête des joueurs, mais la compréhension de leur part semble bonne. « On avait des joueurs qui étaient en léthargie et qui semblent vouloir sortir de leur torpeur, ça aussi ça va aider », a mentionné l’entraîneur.

Toujours selon M. Bruyère, l’équipe à surveiller d’ici la fin de la saison est les Comets de Fort-Coulonge qui est sur une bonne lancée avec plusieurs victoires consécutives. Une rencontre entre les deux équipes est prévue le 11 janvier et ce sera le test pour les Montagnards afin d’évaluer les capacités de l’équipe et savoir si elle est en bonne position pour les séries. 

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer