Partager:
3 mars 2020

Gala bénéfice de kickboxing Aïsudan

Une 2e édition qui amasse une somme environnant les 20 000$

La 2e édition du Gala bénéfice de kickboxing Aïsudan s’est tenue à l’Espace Théâtre, le 28 février dernier. C’est devant plus de 550 spectateurs que les 12 combattants de l’équipe Karaté Urbain, dont la majorité en était à leur premier combat, se sont donnés à fond pour réussir à amasser une somme environnant les 20 000$.

Kathleen Godmer , journaliste

Il est important de mentionner toute l’implication de René Graton, Stéphany Caruther et Robert Guay ainsi que celle de l’équipe de Karaté Urbain, qui n’ont pas compté les heures de bénévolat pour l’organisation et la préparation de leurs athlètes.
Il est important de mentionner toute l’implication de René Graton, Stéphany Caruther et Robert Guay ainsi que celle de l’équipe de Karaté Urbain, qui n’ont pas compté les heures de bénévolat pour l’organisation et la préparation de leurs athlètes.
© (Photo gracieuseté – Benoît Ricard)

« Plusieurs m’ont demandé pourquoi je ne me battais pas cette année. La réponse est simple, c’est parce que ma mère ne veut plus (rire). [...] On n’a pas encore terminé de tout calculer, mais une fois toutes les dépenses payÉES, on estime que les profits joueront autour de 20 000$. […] Cette année, 50% des fonds amassés vont à la SLA Québec (sclérose latérale amyotrophique), 25% seront pour l’équipe de compétition Flash Team qui représente notre région à travers le monde et 25% iront pour aider des jeunes défavorisés de la région afin de leur payer des abonnements de kickboxing, karaté, boxe, etc. », a expliqué un des instigateurs de l’événement, Robert Guay, au tout début de la soirée.

Le président d’honneur, Jean-Yves Thériault, 23 fois champion du monde en kickboxing et pionnier de ce sport, a considéré l’événement comme une parfaite réussite. Déjà, avant le début des combats, il affirmait qu’« Encore cette année, c’est René qui m’a demandé d’être là et, en plus, l’an dernier, quand j’ai rencontré Robert dont la maman est affectée par cette maladie, ça m’a touché. Quand je fais des événements comme ça, s’il y a une raison d’être comme celle-là c’est encore plus facile ». 

12 superbes combats

Le 1er combat a présenté une nouvelle athlète, Maylie Carruthers (Ti-Minou), 13 ans. Ceinture Noire-Karaté Urbain, elle montait sur le ring pour la première fois et affrontait Ava Bosum, 12 ans, du lac Simon, elle aussi à sa première expérience de combat. Ce fut une victoire pour Maylie par arrêt de l’arbitre (KO). 

« Je me sens vraiment fière de moi. J’ai tout donné. Ils ont décidé d’arrêter ça probablement parce qu’elle saignait trop. Même si j’étais vraiment stressée, ça en a valu la peine. Pour un premier combat, c’était parfait comme ça. C’est sûr que j’aurais aimé continuer. Je m’étais imaginé ça autrement, je n’étais pas trop confiante, mais là, je me sens prête à en faire d’autres », a déclaré Maylie en sortant à peine du ring.

Le 2e combat s’est fait entre Isaï Polanco (The quiet man), 25 ans, de l’équipe Karaté Urbain et Derrick Mianscun, 21 ans, du lac Simon. Les deux adversaires en étaient à leur premier combat. C’est Isaï qui a remporté par abandon (KO).

Pour ce qui est du 3e combat, il était question d’une exhibition. Stéphane Calabrese (Dr Gadget), 48 ans, de Karaté Urbain, ceinture noire en karaté, en était à son premier combat tout comme son adversaire, Steven Therrien, 32 ans, de Val-d’Or. Ce sont les spectateurs qui ont voté et décidé que c’était un combat nul.

Dans le 4e combat, ce sont Mathieu Brault, 35 ans, de l’équipe Karaté Urbain et Travis Shecapio Blacksmith, 20 ans, du lac Simon, tous deux à leur premier combat, qui s’affrontaient. Victoire par décision partagée de Travis.

Sylvain Neuenschwander, 37 ans, de Karaté Urbain, ceinture bleue et membre de l’équipe Flash Team en était à son premier combat. Son adversaire était Kurt Shecapio Blacksmith, 22 ans, quatre combats MMA et originaire du lac Simon. Suite à une décision d’abandon pour Sylvain, de la part de son entraîneur, la victoire est allée à Kurt.

« Dans ce combat-là, il y avait une trop grande différence de poids et d’expérience entre les combattants, c’est pour ça que je l’ai arrêté. Sylvain voulait vraiment combattre, c’est pour ça qu’on a quand même essayé, mais sa sécurité était prioritaire donc j’ai décidé de mettre fin au combat », a expliqué Réné Graton.

Le 6e combat s’est fait entre Alexandra Charbonneau-Cyr, 31 ans, de l’équipe de Karaté Urbain et Mélanie Boudreaul, 35 ans, de Val-d’Or. Les deux femmes en étaient à leur première expérience. Probablement le combat le plus surprenant de la soirée et celui qui a fait lever la foule. Alexandrine a eu un combat nul par décision des juges.

Le 7e combat était une exhibition. Tania Lafleur (Michigan J Frog), 17 ans, de Karaté Urbain, a remporté l'Or en boxe aux Jeux du Québec (hiver 2017 à Alma) et l'Or en boxe aux Gants de Bronze (Édition 2017). Elle en était à sa première expérience en Kickboxing. Son adversaire était Joëlle St-Jean, 39 ans, de Gatineau, qui avait deux combats kickboxing à son actif. Par vote des spectateurs, la victoire est allée à Tania.

Le 8e combat s’est fait entre Bob Ducharme (Cowboy), 38 ans, ceinture noire-Karaté Urbain, qui en était à son premier combat kickboxing, mais qui avait de l’expérience en démo et en boxe et Jordan Polson, 22 ans, du lac Simon, ayant à son actif deux combats en kickboxing et trois en MMA. Ce fut un autre arrêt de l’entraîneur René Graton qui a donné la victoire à Jordan.

Antoine Maillot, 30 ans, ceinture brune-Karaté Urbain, natif de la région mais habitant maintenant à Québec, en était à sa première expérience en kickboxing. Il affrontait Benjamin Poucachiche, 32 ans, du lac Simon, qui avait quatre combats derrière lui, dont trois en MMA et un en kickboxing. Lors de ce 9e combat de la soirée. Antoine a remporté par décision unanime des juges.

« Ce combat-là était très important pour Antoine qui était honoré qu’on l’ait invité à revenir se battre ici. En plus, la présence de son idole Jean-Yves Thériault le rendait très heureux et il voulait vraiment faire honneur à René », a raconté Stéphany Caruther.

Lors du 10e combat, ce sont Lévy Ducharme (The Kid), 16 ans, ceinture noire-Karaté Urbain ayant participé aux Jeux du Québec à l’hiver 2019 et ayant un total de deux combats de boxe et une démo kickboxing, qui faisait son 1er combat officiel en kickboxing et Franck Cyr-Lanthier (Fury), 35 ans, de Gatineau, qui avait une expérience de cinq combats, qui se sont affrontés. Levy a subi une défaite par décision unanime qui a beaucoup surpris.

L’avant-dernier combat a présenté Yan Millette (Rambo), 44 ans, qui en était à sa toute première expérience de combat et son adversaire Quin Blacksmith, 18 ans, du lac Simon, qui avait quatre combats MMA dans son bagage. Malgré une défaite, Yan était très fier de lui et très émotif face à cette incroyable expérience.

Finalement, le dernier combat mettait en vedette Sébastien Langevin (The Viking). Âgé de 34 ans, combattant Aïsudan, médaillé d’argent au Gant de bronze 2014 et cumulant un total quatre combats en boxe et quatre en kickboxing, il affrontait Lucien Cornil (The Karate Kid), 24 ans, ceinture noire de karaté Taïkido et champion WCA, qui avait huit combats à son actif. La victoire est allée à Lucien par décision partagée des juges. 

« Ça a été un combat serré et une défaite par décision partagée. Je vais être honnête, mon adversaire méritait la victoire, j’ai mis trop de temps à m’imposer, à embarquer avec mon intensité. J’étais à peine descendu du ring que les gens me demandaient si à mon âge j’allais arrêter, si j’étais tanné de manger des coups. Je leur réponds : vous n’avez rien vu encore », a déclaré Sébastien Langevin.

« Sébastien nous avait demandé un combat qui serait pour lui un défi à relever. On lui en a trouvé tout un et je peux dire qu’il l’a relevé et qu’il a très bien fait », a mentionné René Graton.

Galerie de photos

    DSC03031.JPG
  • 1/7
  • DSC03035.JPG
  • 2/7
  • DSC03085.JPG
  • 3/7
  • Gala kickboxing 28 fvrier 2020-2445.jpg
  • 4/7
  • Gala kickboxing 28 fvrier 2020-2461.jpg
  • 5/7
  • Gala kickboxing 28 fvrier 2020-2562.jpg
  • 6/7
  • Gala kickboxing 28 fvrier 2020-2781.jpg
  • 7/7
Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer