Partager:
6 mai 2020

17e Gala annuel du Fonds de l’athlète des Laurentides

Alycia St-Pierre fera partie des 51 boursiers honorés

Le 7 juin prochain, dans le cadre de son 17e Gala annuel, le Fonds de l’athlète des Laurentides honorera 51 boursiers. Une athlète d’ici, Alycia St-Pierre, y recevra une bourse puisqu’encore une fois, elle se démarque dans son sport, le taekwondo, et fait la fierté de la région. 

Kathleen Godmer , journaliste

Détermination, persévérance et talent ne sont pas en confinement chez Alycia St-Pierre qui poursuit son but d’aller toujours plus loin et plus haut dans son sport, sans se laisser arrêter, peu importe la situation.
Détermination, persévérance et talent ne sont pas en confinement chez Alycia St-Pierre qui poursuit son but d’aller toujours plus loin et plus haut dans son sport, sans se laisser arrêter, peu importe la situation.
© (Photo gracieuseté)

« Je suis très heureuse de faire partie des boursiers! Je suis contente de voir que mon travail et mes efforts sont reconnus. J’utiliserai ma bourse pour défrayer les coûts de mes compétitions provinciales », a déclaré Alycia qui recevra une bourse de 350$ et qui est la seule athlète à représenter la MRC d’Antoine-Labelle.

Ce Gala est organisé par le Fonds de l’athlète des Laurentides (FAL), en collaboration avec Loisirs Laurentides. Cette année, la sélection des boursiers du FAL 2020, s’est faite parmi les 168 candidatures reçues et ce sont 51 athlètes des Laurentides qui se partageront 28 000$ en bourses.

Ces athlètes proviennent de 19 municipalités différentes et représentent 21 disciplines sportives. Le FAL profitera également de ce gala pour dévoiler les athlètes féminins et masculins de l’année 2019 dans les catégories Espoir, Relève et Élite.

Par respect des mesures émises par la Santé publique dans le cadre de la crise actuelle, le FAL tiendra son gala annuel dans une formule virtuelle, le 7 juin prochain. Tous les boursiers, leurs parents, amis, partenaires du FAL, sont invités à se rendre sur la page Facebook du FAL pour assister à la diffusion du gala.

« Cette pandémie a eu beaucoup d’impact sur tout. J’ai eu deux compétitions provinciales d’annulées ainsi que le championnat canadien junior en juillet, qui était mon but ultime. Étant en sport-études à St-Jérôme depuis septembre, je suis revenuE à ma demeure principale, jusqu’à ce que ça recommence. Malgré l’arrêt de tout, je continue quand même à m’entraîner chez moi du mieux que je peux. C’est sûr que c’est plus compliqué, mais je parviens à pratiquer de nouvelles techniques et à m’améliorer », a raconté la jeune athlète.

Elle se démarque partout

La bourse du Fonds de l’athlète des Laurentides n’est pas la seule récompense qu’a reçue Alycia dernièrement, car partout où elle passe, elle se démarque.

« J’ai été reconnue comme athlète relève de l’année 2019 par la fédération québécoise de taekwondo, pour le ministère de l’Éducation du Loisir et du Sport. Ce qui me donnera un crédit de 2 000$ pour financer mes compétions à l’international. Étant première au classement de ma catégorie, je pourrai aussi bénéficier d’une bourse de la fédération québécoise de taekwondo. En lien avec le sport-études à St-Jérôme, j’ai eu un poste comme monitrice spécialisée dans un camp de jours pour le taekwondo. En espérant qu’il ait lieu! De plus, pendant le confinement j’ai utilisé mon temps libre pour faire ma formation de PNCE (programme national de certification des entraîneurs) donné exceptionnellement en ligne durant ce temps de confinement », a confié la jeune femme.

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer