Partager:
21 mai 2020

Appel à la vigilance

Le risque d’incendie à un niveau « extrême » au Québec

© Photo Pixabay

Le danger d’incendie est actuellement « extrême » sur la majeure partie du territoire québécois a averti le 21 mai la Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU). En moins d’une semaine, 64 incendies ont été enregistrés, malgré l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert qui prévaut sur une bonne partie du territoire québécois. La situation des prochains jours est encore plus préoccupante puisque les prévisions météorologiques vont maintenir les conditions propices à l’éclosion d’incendies. Il est demandé à la population de redoubler de prudence, d’éviter les brûlages de rebuts ou de matières résiduelles et de respecter l’interdiction de faire des feux à ciel ouvert qui a cours dans les régions où le couvert de neige a disparu. La SOPFEU rappelle également que même si les autorités de la Santé publique autorisent maintenant les petits rassemblements à l’extérieur, les feux de camp demeurent interdits là où la restriction est en vigueur. Depuis le début de la saison de protection, 236 incendies ont été allumés affectant 254,1 hectares (ha) de forêt, dont 100% sont imputables à l’activité humaine. En moyenne, la SOPFEU enregistre à cette période de l’année, 134 incendies pour 1751,8 ha de forêt touchée. 

Partager:

À ne pas manquer