Partager:
27 mai 2020

Pas de camps de jour le 22 juin sans soutien gouvernemental

© >(Photo gracieuseté JC)

C’est dans une lettre adressée au premier ministre que l’Association des camps du Québec (ACQ) lance un cri du cœur afin d’obtenir de l’aide d’ici l’ouverture des camps de jour prévue le 22 juin. 75% des camps sont administrés par des organismes à but non lucratif, privés ou de bienfaisance. Ces camps offrent aux jeunes de toutes les régions des expériences stimulantes, éducatives et, surtout, sécuritaires. Pour la première fois en près de 60 ans, une majorité d’entre eux sont à risque de ne pas pouvoir remplir cette mission à cause des impacts reliés à l’application des nouvelles normes de santé publique qui génèrent des conséquences financières intenables. Sans une intervention d’ici le vendredi 29 mai, les organisations ne seront pas en mesure d’ouvrir. L’ACQ croit que le gouvernement a la responsabilité de les soutenir dans les circonstances exceptionnelles actuelles. Pour offrir un été sécuritaire aux enfants, on estime avoir besoin d’un soutien financier d’un maximum de 11 M$. Sans la confirmation d’un tel soutien, l’ACQ sera dans l’obligation d’émettre une directive de ne pas ouvrir cet été. 

Partager:

À ne pas manquer