Partager:
30 juin 2020

L’unité de soins intensifs de Rivière-Rouge fermée jusqu’au 28 septembre

Depuis le 26 juin dernier et jusqu’au 28 septembre prochain, l’unité des soins intensifs de l’hôpital de Rivière-Rouge sera fermée. 

Simon Dominé , Rédacteur en chef

L’unité de soins intensifs à l’hôpital de Rivière-Rouge demeurera fermée jusqu’au 28 septembre prochain.
L’unité de soins intensifs à l’hôpital de Rivière-Rouge demeurera fermée jusqu’au 28 septembre prochain.
© (Photo L’info de la Lièvre – Archives)

Dans une note de service dont L’info a obtenu copie le 26 juin, le Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides (CISSSLAU) a avisé son personnel de cette fermeture temporaire.  

Le service des communications du CISSSLAU a confirmé le 29 juin qu’une telle note avait bien été signée conjointement par Martine Folco, directrice adjointe - programme soins critiques et gestion de lits et Sylvain Pagé, adjoint à la direction générale.

On peut lire dans la note que plusieurs quarts de travail seront à découvert cet été à Rivière-Rouge et qu’afin d’éviter un bris de service, ce sont les hôpitaux de Mont-Laurier et de Sainte-Agathe-des-Monts qui prendront le relais.

« Situation connue »

« La décision de fermer temporairement les deux lits de soins intensifs est une situation connue pour les équipes de soins. Comme précédemment, une grande collaboration s’amorce entre les différents services inter hospitalier. Nous faisons appel à votre vigilance afin de vous assurer que les transferts par ambulance et les accompagnements soient judicieusement utilisés pendant cette période. Sachez que les efforts se poursuivent pour le recrutement de nouvelles ressources », mentionnent les auteurs de la note de service.

Dominic Gauthier, agent d’information au CISSSLAU, confirme le manque de personnel en soins infirmiers. « La période des vacances estivales amène de grands défis de disponibilité du personnel, ainsi que la situation de pandémie qui apporte une pression supplémentaire sur les équipes de soins », commente-t-il.

Il ajoute que « Le territoire d’Antoine Labelle vit une pénurie de personnel de soins infirmiers depuis plusieurs années. À cela s’ajoute la formation spécialisée requise pour œuvrer aux soins intensifs ».

Les lits disponibles à Mont-Laurier et Sainte-Agathe

En 2019 déjà, le CISSSLAU avait dû gérer une situation semblable et les mesures mises en place avaient couvert « adéquatement » la demande, selon M. Gauthier. L’Hôpital de Mont-Laurier compte cinq lits de soins intensifs; l’Hôpital Laurentien à Sainte-Agathe en a quatre.

Rivière-Rouge n’aurait pas à craindre une fermeture définitive de l’unité des soins intensifs. D’après M. Gauthier, le CISSSLAU « souhaite mettre tout en œuvre afin de maintenir les services de soins intensifs ».

Partager:

Simon Dominé , Rédacteur en chef

  • Courriel

À ne pas manquer