Partager:
5 août 2020

Vétusté des installations de santé et de services sociaux

Pour Antoine-Labelle, le CISSS des Laurentides aura de meilleures notes au prochain audit

Il y a un an, L’info rapportait que le Centre intégré de santé et de services sociaux des Laurentides (CISSSLAU) s’activait à réinvestir de l’argent dans ses bâtiments. Le parc immobilier situé dans la MRC d’Antoine-Labelle avait un urgent besoin de soins. Qu’en est-il aujourd’hui et où en sont les différents projets de rénovation et de mise à niveau?

Kathleen Godmer , journaliste

À l’hôpital de Mont-Laurier, des travaux de 10 M$ sont en cours d’exécution.
À l’hôpital de Mont-Laurier, des travaux de 10 M$ sont en cours d’exécution.
© (Photo L’info de la Lièvre – Archives)

« Bien que le contexte actuel de pandémie et les directives de la Direction de la santé publique aient mené au report de certains travaux, de nombreuses étapes ont été franchies dans les derniers mois », a précisé Dominique Gauthier, agente d'information au CISSSLAU, avant de donner les détails de l’état d’avancement de chaque étape de projet pour Mont-Laurier et Rivière-Rouge.

Au CHSLD Sainte-Anne

Pour le Centre d’hébergement de soins de longue durée Sainte-Anne de Mont-Laurier, des travaux d’amélioration ont été autorisés par le ministère pour un montant de près de 1,1 M$. Il s’agit de la réfection des balcons (terminée), la réfection du réseau d’eau domestique (2e phase en cours), la réfection du système d’appel de garde (début des travaux cet automne), l’installation d’un système de ventilation et climatisation (début des travaux à l’automne) et la mise aux normes et remplacement de 39 lève-patients.

À l’hôpital de Mont-Laurier

Du côté de l’hôpital, ce sont des travaux d’amélioration autorisés par le ministère, pour un montant de près de 10 M$, qui comprennent : la réfection de toitures cet automne (début de la phase 2), la réfection du réseau d’eau domestique (planification pour lancement de l’appel d’offres), le remplacement d’unité au toit (complété fin juillet), le remplacement des génératrices (début des travaux cet automne), l’ajout d’une unité mobile pour permettre le réaménagement de l’unité de retraitement des dispositifs médicaux (début des travaux cet automne) et le remplacement de fenêtres (activités de conception en cours).

À l’hôpital de Rivière-Rouge

Les travaux d’amélioration autorisés, pour un montant de près de 26 M$, sont : la réfection du réseau d’eau potable (en appel d’offres), le remplacement des génératrices (terminé), la réfection des finis architecturaux, revêtements extérieurs (en cours), le remplacement des systèmes de chauffage (planification pour lancement de l’appel d’offres), l’installation de gicleurs au centre d’hébergement (complété), la mise aux normes des ascenseurs (3e ascenseur sur 4 en cours de remplacement), le remplacement du drainage pluvial et sanitaire (appel d’offres lancé en août), la réfection de la buanderie (choix des appareils en cours pour lancement de l’appel d’offres), la réfection de l’entrée principale et étanchéité du bâtiment (appel d’offres prévu en fin d’année) et la réfection des escaliers de secours extérieurs (appel d’offre sous peu).

La résidence Côme-Cartier

Les travaux d’amélioration autorisés par le ministère, pour un montant de près de 500 000$, comprennent la réfection de la toiture et la démolition du garage (terminées).

Réaménagement et agrandissement

En 2018, le ministre de la Santé de l’époque, Gaétan Barrette, était venu à Mont-Laurier pour annoncer un projet de réaménagement et d’agrandissement évalué à 22 M$. Où en est-ce projet?

« Concernant le projet de réaménagement et agrandissement, la planification du projet de réaménagement est en cours. Les études géotechniques et l’analyse de la capacité de production énergétique sont terminées. Le plan fonctionnel est également complété et a été transmis au ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) pour approbation. Des bonifications au projet (100% de chambres individuelles, par exemple) prolongeront le projet de construction de deux ans. La livraison du bâtiment est prévue pour 2026 », a expliqué Mme Gauthier.

Le CISSSLAU a demandé au MSSS d’intégrer à la planification du projet les phases subséquentes (bloc opératoire, endoscopie, cliniques externes). Ceci permettrait d’assurer la cohésion du réaménagement avec les phases futures. L’analyse immobilière démarrera au retour des vacances de la construction, constituant une autre étape importante dans la planification des travaux de réaménagement.

Indices de vétusté

Avec tous ces travaux, les indices de vétusté des infrastructures régionales, qui étaient loin d’être les meilleures, devraient changer.

L’agente d’information du CISSSLAU a mentionné que « pour que les cotes soient révisées, le ministère de la Santé et des Services sociaux doit faire un nouvel audit. Dès cet exercice complété, il nous sera possible de savoir si la cote des bâtiments a été modifiée, ce qui nous paraît fort probable. La nouvelle évaluation sera faite cet automne ».

Rappelons qu’en juin 2018, les trois sections de l’hôpital de Mont-Laurier enregistraient les pires indices de vétusté sur une échelle comprise entre A et E. Situation identique pour le CHSDL Sainte-Anne, l’hôpital de Rivière-Rouge et la résidence Côme Cartier.

 

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer