Partager:
10 septembre 2020

FMSQ

Une saison à la dernière minute

La Fédération des motocyclistes de sentiers du Québec (FMSQ) a récemment tenu sa deuxième course endurocross à Mont-Laurier, où VTT et moto se sont disputé les honneurs dans 32 catégories. Dans une période où peu d’événements se tiennent en raison de la Covid-19, la fédération s’est adaptée et a tout mis en œuvre pour quand même offrir une saison à ses coureurs et partisans.

Kathleen Godmer , journaliste

« Même si le temps qu’il a fait ce week-end a un peu compliqué les choses et rendu la piste plus difficile, nos pilotes aiment relever les difficultés et aiment aussi quand il y a de la boue, ça augmente le challenge », a raconté Isabelle Moreau de la FMSQ, un sourire dans la voix.
« Même si le temps qu’il a fait ce week-end a un peu compliqué les choses et rendu la piste plus difficile, nos pilotes aiment relever les difficultés et aiment aussi quand il y a de la boue, ça augmente le challenge », a raconté Isabelle Moreau de la FMSQ, un sourire dans la voix.
© (Photo gracieuseté – 100 limites photographie, Noémie Routhier)

« On a organisé une saison un peu à la dernière minute quand les mesures provinciales de la Covid nous ont permis de réunir 250 personnes. Normalement, on organise un championnat national de crosscountry, mais là, on n’avait pas assez de moyens, ni financier ni sur le plan du personnel. On a donc organisé une saison de quatre courses en étirant au maximum, car même du côté de nos commanditaires ça a été difficile et certains ont dû se retirer cette année », a expliqué Isabelle Moreau de la FMSQ.

Organisé avec moins de moyens et offrant des bourses plus petites, l’événement de Mont-Laurier aura tout de même attiré un peu moins de 400 passionnés, ce qui a soulagé l’inquiétude de l’organisation qui se demandait quelle serait la réponse des gens.

Gagnants des trois catégories principales

Malgré le fait que plusieurs coureurs de la région étaient inscrits (Mont-Laurier, Ferme-Neuve, Ste-Véronique, Nominingue, Rivière-Rouge), aucun ne s’est qualifié dans les principales catégories.

« La réponse venant des coureurs de la région a été très bonne. Il y en avait plusieurs d’inscrits. De plus, à chacune des courses, on a toujours des gens qui viennent des quatre coins de la province. On peut dire qu’on est satisfait », a mentionné Mme Moreau.

En quad expert, la première place est revenue à Gabriel Naud qui était suivi de Charles Laviolette et Pierre-Yves Deneault. En moto expert, c’est Alexandre Gougeon qui s’est classé premier, suivi de Frédéric Blouin et David Bergeron. Pour la Moto dame experte, Véronique Pellerin-Chaîné s’est classée première, suivie de Félicia Robichaud et Catherine Desrochers.

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer