Partager:
6 novembre 2020

LHJNQ

La première joute Buffalo/Mustangs rassure l’organisation

Le Buffalo de Ferme-Neuve et les Mustangs de Maniwaki ont maintenant la certitude que même avec les mesures sanitaires dictées par la pandémie, il est possible de jouer. L’équipe du Buffalo en a même profité pour arborer ses nouveaux gilets. L’heure était aux évaluations.

Hélène Desgranges , Journaliste

Les premières joutes de présaison ont donné espoir pour la suite. Le public, cependant, devra être limité à 25 personnes jusqu’à nouvel ordre.
Les premières joutes de présaison ont donné espoir pour la suite. Le public, cependant, devra être limité à 25 personnes jusqu’à nouvel ordre.
© (Photo Pixabay)

La Ligue de Hockey junior du nord du Québec (LHJNQ) a récemment cassé la glace, grâce à une joute sans contact de présaison.

Éric Bruneau, président et entraîneur-chef du Buffalo, explique que chaque équipe a dû se plier aux normes. De son côté, il a séparé son équipe de 20 joueurs en deux. Dix joueurs ont assuré la première période et les dix autres ont pu les remplacer pour la deuxième et troisième périodes. Cette première joute a permis à la ligue de voir les possibilités.

Même si le pointage des deux joutes a été en défaveur des Mustangs de Maniwaki, Éric Gauthier, président du club, souligne que cela leur a permis d’évaluer les joueurs et donc, de prévoir des changements dans les trois prochaines semaines qui restent avant la saison régulière. 

Du côté des Mustangs aussi, la confiance en une saison est au rendez-vous. Évidemment, certains joueurs trouvent dommage de ne pas pouvoir évoluer devant leurs familles, considérant que les estrades peuvent accueillir un maximum de 25 personnes en temps de pandémie. D’autres regrettent surtout leur douche en fin de partie!

Nouveaux gilets pour le Buffalo de Ferme-Neuve

Même si les temps sont incertains pour plusieurs, Éric Bruneau note la générosité des commanditaires qui ont contribué à l’obtention de nouveaux gilets pour son équipe. Étant donné que la majorité des organisations ont deux assortiments d’uniformes et que le Buffalo n’en avait qu’un, l’ajout d’un gilet blanc pour les joutes à domicile est une bonne initiative selon Éric Bruneau. Les gilets orange ne sont, cependant pas, relégué aux oubliettes.

Heureux de retrouver la glace, avec ou sans gilets neufs, les joueurs ont témoigné de leur contentement à revenir au jeu plutôt que de cumuler les entraînements, selon Éric Bruneau. Sans contact, ils ont tout de même dit aimer la compétition et ont constaté la rapidité du jeu ainsi accentuée.

Joueurs en confiance face au virus

Éric Bruneau explique que la LHJNQ compte cinq équipes situées dans des zones où le palier d’alerte jaune ou orange est en vigueur.  En ce sens, les joueurs et entraîneurs ne sont pas craintifs de la transmission du virus lors des joutes. De plus, l’accent est mis sur les règles sanitaires et les joueurs sont répartis dans plusieurs chambres pour permettre la distanciation. Ils doivent respecter des emplacements assignés, porter un masque, entre autres.

Ceux qui en sont à leur dernière saison dans une ligue de hockey organisée trouvent déjà cela difficile de penser qu’ils ne pourront plus jouer de la sorte par la suite, alors, cette saison, explique Éric Bruneau, est la bienvenue pour eux.

Partager:

Hélène Desgranges , Journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer