Partager:
24 novembre 2020

Développement des marchés du bois

La stratégie canadienne mal adaptée aux réalités du Québec et de Laurentides–Labelle

© Photo L’info de la Lièvre - archives

Le 23 novembre, la députée de Laurentides–Labelle, Marie-Hélène Gaudreau a fait savoir que selon elle, le Québec n’obtient pas sa juste part de financement pour le développement des marchés des produits du bois.

La majorité des activités forestières se déroulent au Québec, mais la stratégie canadienne tend plutôt à privilégier les provinces de l’Ouest. Le Québec se démarque puisqu’on y retrouve 31% des emplois liés à l’industrie forestière au Canada. Celle-ci occupe d’ailleurs une place importante dans notre économie régionale. Pourtant, pour l’année en cours, on constate que près de 80% des sommes du Programme de contribution de développement des marchés pour les produits du bois sont allés à des organismes de l’Ouest.

Selon la députée, le programme est mal adapté à la stratégie québécoise en matière d’exportation des produits du bois et il faut absolument revoir ses paramètres pour que les produits à valeur ajoutée, développés ici, soient mis de l’avant.

Partager:

À ne pas manquer