Partager:
30 décembre 2020

Revue La Laurentie de décembre

Cap sur les 70 ans de l’école Saint-Eugène

Un petit comité avec beaucoup de souvenirs et de passion a permis la réalisation de la revue La Laurentie de décembre 2020. Produites par la Société d’histoire et de généalogie des Hautes-Laurentides (SHGHL) grâce aux recherches de bénévoles, les pages de la revue relatent 70 ans d’histoire de l’école Saint-Eugène à Mont-Laurier. 

Kathleen Godmer , journaliste

La pandémie est venue modifier une activité prévue pour souligner les 70 ans de l’école Saint-Eugène de Mont-Laurier. C’est finalement devant la revue La Laurentie du mois de décembre que petits et grands pourront se réunir pour parler de leur école.
La pandémie est venue modifier une activité prévue pour souligner les 70 ans de l’école Saint-Eugène de Mont-Laurier. C’est finalement devant la revue La Laurentie du mois de décembre que petits et grands pourront se réunir pour parler de leur école.
© (Photo L’info de la Lièvre – Hélène Desgranges)

La revue est disponible dans différents points de vente de la région et à la SHGHL. Le projet mis en place, en plus de servir à délier les souvenirs de plusieurs anciens écoliers, servira dans certains projets des jeunes fréquentant actuellement l’école Saint-Eugène.

La directrice de l’école, Vanessa Tessier, a joué un rôle de facilitatrice dans le projet. Ce sont surtout des bénévoles ayant quasiment tous un lien avec l’école Saint-Eugène qui se sont impliqués pour la réalisation de la revue.

Une revue plutôt qu’un rallye

Au départ, a expliqué Vanessa Tessier, un comité comprenant des anciens de l’école, des élèves et des parents a été mis en place pour réfléchir à une activité venant souligner les 70 ans de l’établissement. Afin d’inclure et de permettre aux élèves de l’école de bouger tout en découvrant l’histoire de leur milieu, un projet de rallye avait été mis en place.

La pandémie est venue modifier le projet. C’est alors que l’idée de faire paraître des articles dans la Revue La Laurentie s’est transformée en une édition complète réservée aux 70 ans de l’école. Comme un cahier photocopié avait été produit sur l’histoire de l’école lors de son cinquantième anniversaire, ces informations ont pu être réutilisées et bonifiées.

Au début, la revue devait avoir 28 pages, mais au fur et à mesure des recherches, elle a vite atteint 40 pages et aurait pu en compter davantage si les bénévoles du projet ne s’étaient pas limités. Selon les bénévoles impliqués dans la recherche de photos, anecdotes et histoires, une référence conduisait à une seconde et celle-ci menait à une autre. C’est ainsi que des photographies de l’année 1950 de l'école ont pu être dénichées.

Des anciens souhaitent une réunion

À travers les recherches effectuées pour retracer le plus de souvenirs de l’école Saint-Eugène, plusieurs anciens ont été consultés. Enseignante des années 50 et anciens étudiants maintenant âgés de 85 et 86 ans font partie du lot.

Encore en forme et demeurés en contact malgré le temps qui a passé, trois anciens étudiants âgés de plus de 80 ans souhaiteraient qu’une rencontre d’anciens soit organisée. Bien entendu, l’activité n’est pas possible vu la pandémie. Mais malgré les agrandissements connus au gré des années, parions que l’école ne serait pas assez grande pour accueillir tous ceux qui l’ont fréquentée et y ont conservé de merveilleux souvenirs.

Même des étudiants d’autres écoles se souviennent des danses de Saint-Eugène! Et que dire des discussions qui sont nées spontanément entre les gens présents lors du lancement? En préparant la prise de photo du lancement, des enfants sont descendus de l’étage, croisant des anciens de leur école et les saluant. Ils ne savaient pas que plusieurs années avant eux, ces adultes et aînés avaient déjà, eux aussi, enfilé leur tuque et leurs mitaines rapidement pour profiter d’une récréation bien méritée.

Et si la revue La Laurentie de décembre rapprochait les générations en ce temps d’éloignement obligatoire? À vos téléphones, petits et grands!

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer