Actualité

  • Sécurité en motoneige  - Quels impacts ici après la tragédie du Lac-Saint-Jean?

    Selon Denise Grenier, présidente de l’Association des Clubs de motoneiges des Hautes-Laurentides, personne n’est à l’abri de catastrophes comme celle du Lac-Saint-Jean survenue le 21 janvier, mais il y a moins de possibilités d’en voir se produire dans la région puisque très peu de sentiers passent sur des plans d’eau.

  • Coronavirus  - Le CISSS des Laurentides se prépare activement

    L’info a appris qu’une note de service en lien avec le coronavirus avait récemment été envoyée à tous les employés du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides par la présidente-directrice générale Rosemonde Landry. 

  • Loi 40 abolissant les commissions scolaires - Rien à voir avec la réforme Barrette, soutient le gouvernement

    Le gouvernement caquiste a fait appliquer plus vite que prévu et à l’aide d’un bâillon, au matin du 8 février, le projet de loi 40 abolissant les commissions scolaires. L’info a questionné Chantale Jeannotte, députée de Labelle, à ce sujet. C’est Francis Bouchard, attaché de presse au Cabinet du Ministre de l'Éducation et de l'Enseignement Supérieur (MEES) qui a répondu en son nom.

  • Des pertes d’emploi sont-elles à prévoir avec la loi 40? - « Nous n’en sommes pas là », dit Julie Bellavance

    Par le biais d’un bâillon, le gouvernement Legault a fait appliquer, au matin du 8 février, le projet de loi 40, faisant perdre leur poste à tous les commissaires scolaires et imposant des nouvelles obligations aux travailleurs actuels ainsi qu’aux enseignants et spécialistes. Afin de mieux comprendre les effets de cette loi dans notre région, L’info a interrogé Julie Bellavance, directrice générale de la Commission Scolaire Pierre-Neveu (CSPN) transformée en centre de services scolaires. 

  • Loi 40 - Les enseignants en ont contre la loi bâillon

    La loi 40 sur la transformation des commissions scolaires en centres de services scolaires inquiète. Imposées par bâillon, il s’agit de grandes modifications qui touchent aussi les enseignants. Comment son application trouve-t-elle écho sur le terrain? Guy Croteau, agent d’information du Syndicat des Professionnels de l’Enseignement des Hautes-Rivières (SPEHR), répond aux questions de L’info.

  • Loi 40 - Les municipalités demandent une indemnisation

    Lors de l’adoption sous bâillon de la loi 40 par le gouvernement caquiste, les municipalités ont eu la surprise de voir s’y ajouter un amendement de dernière minute : l’obligation pour elles de donner des terrains et immeubles aux nouveaux centres de services scolaires formés. La Fédération québécoise des municipalités (FQM) demande une modification à la loi.

  • Ensemble à Québec le 18 février - Une délégation des Laurentides interpelle la CAQ sur la route 117

    Des représentants de communautés de la Vallée de la Rouge, commerçants et figures du public, s’étaient donné rendez-vous le 18 février à Québec afin de rappeler au gouvernement qu’il doit affirmer son intention d’achever le projet de doublement des voies de la route 117 entre Labelle et Rivière-Rouge surnommé le tronçon le plus meurtrier au Québec avec 35 morts en dix ans et autant de blessés graves.

  • Semaine des enseignantes et des enseignants 2020 - Les profs manifestent leur mécontentement

    Du 2 au 8 février derniers, la semaine des enseignantes et des enseignants 2020 s’est déroulée sous le thème « 1 216 791 bonnes raisons de leur dire merci »! La Fédération des syndicats de l’enseignement (FSE-CSQ) et le Syndicat du personnel de l’enseignement des hautes-Rivières (SPEHR) ont repris le slogan à leur manière : « 1 216 791 raisons de donner de meilleures conditions d’exercice aux profs »!

  • Réforme majeure en éducation - Plusieurs modifications sous la loupe

    La loi 40, adoptée à Québec et abolissant notamment les commissions scolaires, entraînera plusieurs modifications dans le système de l’éducation.

Page 1 de 234