Warning: getimagesize(https://infodelalievre.ca/files/article/52-SPO-Olivier%20Gauthier-HD-M8-%206%20de%3Fcembre-1.jpeg): failed to open stream: HTTP request failed! HTTP/1.1 404 Not Found in /home/lecouran/public_html/wp-content/themes/inmedia/header.php on line 87
Partager:
3 décembre 2019

Après le Canada d’est en ouest

Olivier Gauthier s’éclipsera en Alaska

Il n’a que 20 ans et son sport fait de lui un aventurier. Après un parcours sur les patinoires du Canada, de Halifax à Vancouver en passant par Ottawa, Olivier Gauthier, originaire de Ferme-Neuve, vivra une nouvelle expérience la saison prochaine. Son sport le conduira vers l’université Alaska-Anchorage pour y cheminer au niveau du NCAA-Hockey. Même loin, le jeune homme ne perd pas son attachement à la région.

Hélène Desgranges , pigiste

« Je suis fonceur » raconte Olivier lors de l’entrevue téléphonique qu’il nous accordée à partir de l’Ouest Canadien où il étudie présentement et pratique le hockey. Son parcours le confirme : dès ses 14 ans, le jeune homme a quitté Ferme-Neuve pour aller étudier. Après un secondaire en français, il a foncé et s’est envolé pour Halifax, où il étudiait et pratiquait le hockey avec vue sur la mer. C’est à cet endroit qu’il est devenu bilingue par la force des choses.  

Suivant un passage à Ottawa dans le Junior A, il a été échangé en Colombie-Britannique, à Vancouver.  « Je suis passé d’est en ouest! », rigole Olivier en soulignant qu’il est toujours en bord de mer.  « Je fais partie d’une équipe qui est positionnée sur l’île de Vancouver. Il faut prendre un bateau chaque fois qu’on doit aller jouer ailleurs. »

C’est un recruteur universitaire qui l’a remarqué et lui a offert de continuer son parcours d’hockeyeur en Alaska, aux États-Unis. « J’ai vraiment hâte, un de mes bons amis a été recruté là, lui aussi. » Des amis, il en a qu’il revoit chaque fois qu’il vient à Ferme-Neuve. Des gens qui ne l’ont jamais lâché. Même s’il dit vivre un rêve du fait que ses études sont payées grâce à sa discipline sportive, il est conscient que l’éloignement de chez lui cause de l’ennui à ses parents. 

« Cette année, ils sont venus me visiter et on a passé une semaine ensemble. »  Le jeune homme blague et dit que ses parents s’ennuient de lui plus que lui s’ennuie d’eux. Pourtant, le ton de sa voix démontre clairement qu’il aime venir en visite.  D’ailleurs, Olivier occupe un emploi d’été dans les Laurentides chaque année.

Lui qui souligne s’engager dans un programme de « buisness » à l’Université Alaska-Anchorage ne sait pourtant pas ce que l’avenir lui réserve. Ce dont il est certain cependant, c’est de vouloir poursuivre dans le hockey, que ce soit au Québec, en Europe ou ailleurs. Olivier espère faire sa place dans une équipe professionnelle. L’Université d’Alaska, qui le recevra pour sa prochaine session et qui lui offrira une « vue sur les montagnes » a comme slogan : “ Amazing stories being written everyday ”.

Partager:

Hélène Desgranges , pigiste

  • Courriel

À ne pas manquer