Partager:
25 décembre 2019

Option Théâtre de la polyvalente Saint-Joseph

La magie du conte de Noël opère toujours auprès des jeunes

Le conte de Noël « À la recherche du Père Noël » monté de A à Z par la troupe de l’Option théâtre a été présenté avec succès en sept représentations à l’auditorium de la polyvalente Saint-Joseph devant plus de 2 500 spectateurs. Six de ces représentations étaient destinées aux élèves de la Commission scolaire Pierre-Neveu (CSPN) et une autre avait lieu en soirée pour le grand public.

Murielle Yockell , Journaliste

« À la recherche du Père Noël » est une œuvre collective inspirée des idées de la troupe et écrite par leur enseignante en Option théâtre, Mélanie Lucas. On y retrouve plusieurs personnages dont : Alice, Chapelet et autres compagnons provenant du Pays des Merveilles, les sept nains, fidèles compagnons de Blanche Neige, l’ignoble Jaffar.

Dans cette nouvelle histoire, le Père Noël a disparu. Les personnages sortis par magie d’un livre de conte, à part quelques-uns d’entre eux, aident Elliot et le lutin Sucre d’Orge, à retrouver le Père Noël. 

Option théâtre 2019-2020

Fière de ses 20 élèves, Mélanie Lucas déclarait que l’Option théâtre regroupait cette année la meilleure cohorte en jeu d’interprétation jamais vue depuis extrêmement longtemps. « En interprétation, on a beaucoup de talents! Plusieurs d’entre eux veulent devenir comédiens. » 

Selon les commentaires émis par quelques personnes gravitant autour de la troupe, cette dernière est à l’image de leur enseignante: éclatée, créative, extravertie et bourrée de talent. Mélanie prend la relève de Louis-Jean Pelletier en Option théâtre avec qui elle a travaillé trois ans sur le spectacle de Noël. 

En deux mois, la troupe a relevé le défi de réaliser et produire ce beau conte de Noël. 

Une troupe dynamique

Plusieurs comédiens ont fait la file pour partager leur expérience. Les commentaires qui revenaient le plus souvent concernaient : l’augmentation de l’estime de soi, le talent et l’expertise de leur enseignante, la sensation et l’espoir de faire de grandes choses cette année, la coopération de tout le monde après l’école; mais par-dessus tout cela, l’immense esprit de famille qui s’est développé entre eux. 

« Quand j’ai vu tout ce qu’on a fait, j’ai pleuré. C’est tellement un (beau) sentiment de voir qu’on est devenu une famille », confiait la comédienne Jaëlle Larocque. 

Zachary Barbe (Sucre d’Orge) s’intéresse depuis longtemps à tout ce qui touche les arts, la littérature, le dessin et le cinéma. « C’est une expérience unique et (…) j’ai pris la chance de le vivre. Le théâtre comporte aussi son lot de difficultés et ses moments de bonheur. (…) Je me suis amusé à créer et à construire mon personnage. Pour être honnête, mes seules attentes sont en rapport avec le groupe (va-t-on rester une famille?). »

En partie costumière, Angélique Foisy, qui n’a pas beaucoup dormi les jours précédents le spectacle, mentionnait qu’elle et ses aides avaient fait un beau travail avec si peu de ressources. « Je voulais que les costumes ressemblent le plus possible aux originaux. Les plus petits accessoires possibles sont ceux qui ajoutaient le plus de magie. »

Mathis Bélisle et Elee Peatman ne regrettent en rien leur expérience. Elee dit même regretter de ne pas l’avoir fait cinq années de suite. « Ça te fait plus d’amis et plus de fun et ça te laisse t’exprimer. Par exemple : si tu dois crier une ligne, ça te permet de relâcher toute ta rage, donc, tu relâches beaucoup de stress. Mais quand vient le temps de jouer, ça amène plus de stress. »

Au retour des fêtes, les élèves de l’Option théâtre se lanceront dans un tout autre projet théâtral. 

Partager:

Murielle Yockell , Journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer