Partager:
7 janvier 2020

L’Entropique

Trois amis qui rêvent d’un salon ludique

L’Entropique, c'est d'abord trois amis, Joris Lapierre-Meilleur, Katty Champagne et Édith Beauchemin, qui aiment s'entraider et partagent une passion pour les jeux de société et les jeux de rôle. Ils organisent des soirées de jeux à Mont-Laurier depuis 2016 et veulent rassembler les gens dans un lieu chaleureux et fantastique. L’info a voulu en découvrir plus et apprendre à les connaître.

Kathleen Godmer , journaliste

Les trois amis passionnés de jeux vous invitent à leurs prochaines soirées de jeux: le 1er vendredi de chaque mois au Kaffé Krème entre 17h et 21h et le 3e mardi de chaque mois à la Microbrasserie du Lièvre à partir de 19h. Plus d’info à lentropique.com
Les trois amis passionnés de jeux vous invitent à leurs prochaines soirées de jeux: le 1er vendredi de chaque mois au Kaffé Krème entre 17h et 21h et le 3e mardi de chaque mois à la Microbrasserie du Lièvre à partir de 19h. Plus d’info à lentropique.com
© (Photo gracieuseté)

Qui êtes-vous? Parlez-nous un peu de vous.

Katty: Je suis mère de trois enfants et j’aime m’impliquer dans ma communauté. Je terminerai ce printemps mes études en administration des affaires. Je suis une passionnée de jeux de société depuis mon enfance. Il y a quelques années, l’idée d’une entreprise en lien avec les jeux de société m’est passée par la tête et, de fil en aiguille, mes associés et moi avons discuté de ce projet.  

Edith : J'habite Mont-Laurier depuis 2007 avec Joris et nous avons trois enfants. J’adore les jeux de rôle, les histoires fantastiques, les fées et les dragons. Il n’y a rien que je trouve pire dans la vie que le rejet, l’exclusion sociale, le mépris… Et surtout, les marques que ça laisse sur le cœur. Il y a tellement de gens qui croient profondément qu’ils ne valent rien, parce que, toute leur vie, on les a traités en moins-que-rien. Je rêve d’une communauté ouverte d’esprit où tous se sentiront enfin accueillis, respectés, écoutés et soutenus.

Joris : Papa de trois garçons, je suis originaire de Mont-Laurier. J'ai affiné mon goût pour les jeux de société et de rôle grâce à mon passage de quelques années à Montréal. Depuis longtemps, j'en fais ma principale passion. Nous consacrons nos temps libres d'été à faire des grandeurs nature en forêt et l'hiver, nous organisons des soirées de jeux de société. J'ai décidé que cette année que je transformerai mes hobbys en carrière et y consacrerai la majorité de mon temps, de mon énergie et de ma passion pour les partager avec le plus de gens possible.

Expliquez-nous votre projet de local.

Le groupe: Nous rêvons d’ouvrir un salon ludique au cœur de Mont-Laurier. Pour nous, c'est d'abord un lieu de rassemblement où rencontrer des amis pour jouer à des jeux de société, faire des activités ludiques, geeks et scientifiques. Nous trouvons qu'il y a peu de choses à faire à Mont-Laurier, autant pour les jeunes que les adultes, si on n'est pas vraiment passionnés de plein air. Pour nous, c'est aussi une façon de combattre le rejet, la solitude et l'exode rural, de créer un lieu où chacun se sentira accueilli, soutenu et respecté sans jugement.

Expliquez-nous ce qu’est l’Entropique ; pourquoi ce nom?

Le groupe: L'entropie est un des principes de la thermodynamique qui, en gros, représente la stabilité qui ressurgit du chaos. Pour nous, l'Entropique est avant tout un lieu pour trouver un certain équilibre à travers le chaos du quotidien. C'est aussi notre côté geek. Nous souhaitons partager notre amour des jeux de société, des sciences, des univers fantastiques et de science-fiction.

D’où vous vient cette passion du jeu?

Katty : Quand j’étais petite, je m’amusais à des jeux simples (Monopoly, Destins, Clue). Avec le temps, j’ai connu des jeux plus stratégiques et maintenant, j’adore sortir un jeu de gestion ou un jeu coop pour combler une soirée entre amis. J’aime tout le côté social qu’apportent les jeux.

Edith : J’ai toujours adoré les histoires fantastiques, les contes, la mythologie. Il y a 15 ans, j’ai découvert les jeux de rôle. Au début, c’était une échappatoire, une façon de m’amuser loin des études, du travail où être autre chose qu'une maman pour un petit moment. C’est aussi une communauté où je me suis sentie soutenue et accueillie. Mais j’ai aussi beaucoup évolué à travers le jeu. Ça m’a appris à être moins timide, plus fonceuse et ambitieuse. Aujourd’hui, j’adore faire découvrir mon loisir à d’autres pour qu’ils puissent se permettre d’être plus eux-mêmes.

Joris : J'ai toujours aimé l'interaction avec les gens. Pas vraiment discuter ou réseauter, mais plus faire quelque chose ensemble. Les jeux m'apportent une occasion de prendre une pause de notre train-train quotidien qui peut être à la fois tellement chaotique et souvent ennuyant. J'y ai été initié par mes amis de CÉGEP et je me suis depuis donné la mission de faire découvrir cette passion à ceux qui m'entourent.

Selon vous, qu’apporte le jeu dans la vie des gens? 

Le groupe: À notre époque où la technologie prend énormément de place, on est moins en contact avec les gens qu’on apprécie. Alors, se retrouver en famille ou entre amis autour d’une table à jaser et à jouer nous rapproche les uns des autres. On va chercher quelque chose d’essentiel pour lequel on a de moins en moins de temps : le contact humain. Pour nous le jeu est une façon de rendre la vie plus douce, de s'évader du quotidien pour quelques heures. Si tu es un minimum curieux et pas trop mauvais perdant, le monde du jeu apporte plusieurs compétences très utiles comme le sens de la stratégie, de la collaboration, de la ruse et bien d'autres selon le jeu. 

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer