Partager:
20 février 2020

Coronavirus

Le CISSS des Laurentides se prépare activement

L’info a appris qu’une note de service en lien avec le coronavirus avait récemment été envoyée à tous les employés du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) des Laurentides par la présidente-directrice générale Rosemonde Landry. 

Kathleen Godmer , journaliste

:Malgré le faible risque que représente pour l’heure le Coronavirus au Québec, le CISSS des Laurentides se prépare à y faire face.
:Malgré le faible risque que représente pour l’heure le Coronavirus au Québec, le CISSS des Laurentides se prépare à y faire face.
© (Photo Pixabay)

Le CISSS des Laurentides tenait tout d’abord à rassurer les gens et a confirmé qu’aucun cas n’a été confirmé jusqu’à présent au Québec.

Julie Lemieux-Côté, agente d'information, a expliqué que du côté du CISSS la situation est prise au sérieux et que le réseau de la santé et des services sociaux se prépare pour faire face à l’arrivée du Coronavirus. 

Des protocoles sont prévus et sont utilisés pour pouvoir identifier rapidement des cas qui pourraient se présenter sur notre territoire et prendre les mesures nécessaires pour limiter la transmission du virus, le cas échéant.

Selon Mme Lemieux-Côté, des conférences téléphoniques sont tenues régulièrement, regroupant les directions requises. Elles s’assurent que les différentes opérations de prévention et de préparation sont en place dans l’ensemble des installations du CISSS. Toutes les mesures de protection sont mises en place pour assurer la protection des travailleurs de la santé et de la population.  

Du côté du CISSS des Laurentides, on affirme qu’il n’y a pas lieu, actuellement, pour la population du Québec, d’avoir des craintes de contracter le coronavirus lors de ses activités habituelles. Il est attendu que le Québec ait à faire face à quelques situations d’importation du virus par des voyageurs, mais des mesures aux aéroports et autres points d’entrée ont été mises en place par le gouvernement fédéral. Pour le moment, le risque de transmission dans la communauté au Québec est jugé faible.

Situation au Québec

Selon l’Agence de la santé publique du Canada (ASPC), en date du 14 février dernier, sept cas du COVID-19 ont été confirmés au Canada: trois en Ontario et quatre en Colombie-Britannique. Le gouvernement de la Colombie-Britannique a signalé un cinquième cas possible du coronavirus. La province a envoyé les échantillons présumés positifs au Laboratoire national de microbiologie pour qu'il soit soumis à d'autres tests. Si le Laboratoire confirme que ces échantillons sont positifs, il s'agirait d’un huitième cas confirmé au Canada.

Mentionnons que tous les autres signalements ont été rejetés, car ils ne répondaient pas à la définition de coronavirus.

L'ASPC a évalué que le risque pour la santé publique au Canada associé au coronavirus est faible. L’évaluation du risque sera effectuée au fur et à mesure que de nouveaux renseignements sont disponibles. Advenant la confirmation d’un cas au Québec, le risque de transmission de la maladie dans la communauté demeure également faible.

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer