Partager:
1 mai 2020

Dany Roy

Profiter de l’occasion pour offrir du bonheur

Dans le contexte de la crise actuelle, le confinement dure et occasionne, particulièrement chez les aînés, des sentiments de peur, de solitude et d’abandon, qui peuvent faire beaucoup de ravage. Dany Roy, chansonnier-animateur bien connu dans la région, a donc décidé de profiter du fait qu’il est à l’arrêt pour partager son talent afin de briser l’isolement et partager du bonheur.

Kathleen Godmer , journaliste

Dany Roy regarde s’il serait possible d’offrir d’autres prestations ailleurs, comme à Rivière-Rouge, Nominingue ou Ferme-Neuve. Malheureusement, il ne peut pas faire ça partout. Il faut que l’endroit s’y prête pour pouvoir respecter les normes.
Dany Roy regarde s’il serait possible d’offrir d’autres prestations ailleurs, comme à Rivière-Rouge, Nominingue ou Ferme-Neuve. Malheureusement, il ne peut pas faire ça partout. Il faut que l’endroit s’y prête pour pouvoir respecter les normes.
© (Photo gracieuseté)

Ayant une formation de technicien en loisirs et une passion hors du commun pour la musique, Dany Roy a décidé d’en faire son métier. Dans le contexte actuel, le chansonnier-animateur se voit complètement en arrêt de travail.

« Maintenant, je ne fais que ça dans la vie. La musique, c’est facilement deux à trois soirs par semaine. Le confinement nous a pris par surprise et, du jour au lendemain, je me ramasse avec plus rien, sur pause. Tant qu’à rester chez nous à ne rien faire, je me devais d’utiliser ce que je fais de mieux, la musique, et en faire profiter ceux qui en ont besoin ces temps-ci », a raconté M. Roy.

Son implication à partager du bonheur a commencé, comme pour plusieurs, en faisant des « live » sur les réseaux sociaux. Prestations grandement appréciées qui ont faites qu’il a été approché par Jean-Pierre Miljours de la télévision communautaire pour faire des capsules « positives » qui sont diffusées tous les jours à 14h.

« Ayant déjà fait des spectacles dans les résidences d’aînés un peu partout, les responsables me connaissaient. Faire quelque chose pour eux pendant cette période difficile me trottait dans la tête. J’en ai discuté avec des amis de chez Zone Emploi, qui de leur côté, avaient déjà un projet en place en lien avec ça. Il y a eu Vicky Diotte, de Motivaction, qui est allée faire bouger les gens du côté des Habitations Antoine-Labelle. Quand j’ai vu passer ça, je me suis dit que la formule se prêtait aussi pour des spectacles de musique et d’animation », a expliqué le musicien.

Il a donc accepté de se produire aux Habitations Antoine-Labelle et, il y a quelques jours, au Manoir Picardie. Suivant un concept établi par les activités déjà présentées, il a pu, avec de l’aide au niveau de l’aspect technique, jouer sur trois côté des résidences pour faire profiter du spectacle un maximum de gens, sans compromettre leur sécurité.

« Je fais ça bénévolement. Le plus beau, c’est de voir comment les gens réagissent et à quel point ils apprécient. Ils sont sur leur balcon et dansent en tapant des mains », a confié l’artiste.

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer