Partager:

Opération nationale concertée VITESSE

Les chauffards dans la mire des policiers du 5 au 11 juin

Alors qu’une augmentation des excès de vitesse a été constatée sur l’ensemble du réseau routier au cours des dernières semaines, les policiers lancent l’opération Vitesse, du 5 au 11 juin, et interviendront de façon intensive auprès des conducteurs qui contreviennent au Code de la sécurité routière. La conduite et la vitesse imprudentes seront particulièrement ciblées durant cette opération nationale concertée.

Marilou Séguin-Info Nord , journaliste

Les services de police du Québec, en collaboration avec la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), s’unissent afin de sensibiliser et conscientiser les conducteurs aux risques liés à la vitesse pour l’ensemble des usagers du réseau routier.
Les services de police du Québec, en collaboration avec la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), s’unissent afin de sensibiliser et conscientiser les conducteurs aux risques liés à la vitesse pour l’ensemble des usagers du réseau routier.
© (Photo SQ)

L’achalandage réduit, en raison de la pandémie, a contribué à l’adoption de comportements à risque pour certains conducteurs, notamment les excès de vitesse indique la Sûreté du Québec. « Nous avons observé une baisse de 17% de la circulation sur les routes, mais les constats d’infraction eux ont baissé de seulement 5%, indique l’agent Marc Tessier, porte-parole de la Sûreté du Québec. Les gens ont pris des mauvais comportements et on veut briser cette tendance-là. »

Pour la période de janvier à avril 2020, le nombre de collisions mortelles sur les routes de la province est semblable à la même période en 2019, alors que cette année deux mois tombent en plein confinement ajoute M. Tessier.

Dans le cadre du déconfinement progressif, une augmentation importante de l’achalandage sur le réseau routier est à prévoir soulignent les autorités. Les différents types d’usagers, dont les piétons, les cyclistes et les motocyclistes seront de retour. Par ailleurs, la reprise des activités de l’industrie de la construction signifie qu’il y aura une présence accrue de travailleurs et de signaleurs aux abords des chantiers. « Dans ce contexte, le respect des limites de vitesse est primordial pour assurer la sécurité de tous les usagers de la route », indique-t-on.

« Je ralentis. Je sauve des vies »

La vitesse est l'une des principales causes de collisions sur la route au Québec explique la SQ. « Selon certaines études, une diminution de la vitesse moyenne de circulation de 5 km/h permettrait de réduire annuellement de 15% le nombre de collisions », mentionne-t-on.

Si chaque conducteur réduisait sa vitesse moyenne, on diminuerait considérablement le nombre de blessures et de décès sur les routes du Québec chaque année:

12 décès en moins pour une réduction de 1 km/h

60 décès en moins pour une réduction de 5 km/h

120 décès en moins pour une réduction de 10 km/h

*Les données sont basées sur un total de  400 décès

Dans cette optique, le déploiement de l’opération Vitesse se fera sous le thème « Je ralentis. Je sauve des vies ». L’angle choisi vise à responsabiliser les conducteurs et à leur rappeler qu’ils peuvent faire une différence et contribuer à l’amélioration du bilan routier en ralentissant indique la Sûreté du Québec. Ils font toutes et tous partie de la solution et ont le pouvoir de sauver des vies.

Les contrôleurs routiers de la Société de l’assurance automobile du Québec se joindront aux opérations afin d’apporter leur contribution pour le contrôle des véhicules lourds. Cette collaboration permettra d’intervenir auprès de l’ensemble des véhicules circulant sur le réseau routier en matière de vitesse. 

Partager:

Marilou Séguin-Info Nord , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer