Partager:
10 juin 2020

En raison de la pandémie de COVID-19

Le Festival Stradivaria innove dans la présentation de ses concerts

L’équipe du Festival Stradivaria et ses partenaires ne chôment pas: activement, ils préparent une grille automnale de concerts qui dans les faits repousse la programmation 2020 qui devait se tenir du 3 au 28 juillet, selon les nouvelles exigences dues à la COVID-19.

Ronald McGregor , journaliste Info du Nord

Le plus grand désir du directeur artistique Alexandre Da Costa et de la directrice générale Martine Cardinal est d’honorer les événements programmés.
Le plus grand désir du directeur artistique Alexandre Da Costa et de la directrice générale Martine Cardinal est d’honorer les événements programmés.
© (Photo gracieuseté – Laurence Labat)

« Plus que jamais déterminé à garder la culture musicale bien vivante, le Festival se réinvente avec de nouvelles façons de présenter ses concerts, indique la directrice générale du Festival, Martine Cardinal. Pour notre directeur artistique Alexandre Da Costa ainsi que moi-même, notre plus grand désir est d’honorer les événements programmés et ainsi permettre aux artistes de toucher leurs cachets prévus dans le cadre de l’édition de cet été. »

Plan d’action musical

Pour les concerts qui ne peuvent être présentés tels que planifiés originalement, la direction du Festival propose des scénarios. Un concert qui devait avoir lieu en salle pourrait être présenté à l’extérieur d’un centre de personnes âgées, comme Alexandre Da Costa et des musiciens de l’Orchestre Symphonique de Longueuil le font. « Dans un deuxième lieu, un concert extérieur pourrait être présenté en formule ciné-parc, tel que le groupe Les 2 frères le fera », illustre la directrice.

Une autre solution se dessine. Si un concert programmé ne peut être présenté devant public, advenant par exemple que Québec annonce que les événements qui doivent reprendre à partir du 31 août sont repoussés jusqu’au 31 décembre (qui sait?), Martine Cardinal explique que les concerts auront quand même lieu.

« Les artistes se produiraient à huis clos (possibilité de juillet à décembre) sur scène pour présenter leur concert devant des caméras afin que leur performance soit partagée avec le plus grand auditoire possible via les sites Internet des villes et du Festival ainsi que sur les réseaux sociaux. »

L’engouement pour les spectacles en direct (ou rediffusés) est là. Encore un exemple, celui de Mononc' Serge présenté tout récemment via L’Anti-Bar à Québec. Alors que la salle peut contenir à peine 200 personnes, les billets pour le spectacle en ligne ont trouvé 500 preneurs.

« Nous désirons que tous les concerts de cette édition ainsi que les concerts gratuits des prochaines éditions soient enregistrés en « streaming » et diffusés en direct sur les différentes plateformes médiatiques. Cette partie serait prise en charge par le Festival pour cette année afin de démontrer notre volonté de présenter les concerts prévus », conclut Martine Cardinal.

Partager:

Ronald McGregor , journaliste Info du Nord

  • Courriel

À ne pas manquer