Partager:
27 novembre 2020

À mi-parcours de son mandat

Chantale Jeannotte fière du travail accompli

La députée caquiste Chantale Jeannotte a causé la surprise dans les Laurentides lors des élections provinciales de 2018, en arrachant la circonscription de Labelle par 599 voix au député sortant Sylvain Pagé. Deux ans plus tard, elle brosse le portrait de ses réalisations depuis sa victoire.

Maxime Coursol

Chantale Jeannotte, députée de Labelle.
Chantale Jeannotte, députée de Labelle.
© (Photo gracieuseté)

« J’ai appris à prendre deux pas de recul, je vais souvent trop vite et j’ai dû apprendre à faire plus de compromis. J’ai peut-être été un peu maladroite au début, mais rapidement, les gens ont compris que je voulais travailler pour la région. J’ai la chance en plus d’être dans un gouvernement qui veut faire avancer les dossiers rapidement. On a donc déjà plusieurs belles réussites en deux ans », avance Mme Jeannotte.

Au premier chef, elle cite le dossier de la route 117, qui a vraiment cheminé depuis 2018. Récemment, le ministre des Transports a annoncé l’engagement ferme de Québec de faire passer à quatre voies le tronçon entre Labelle et Rivière-Rouge. D’autres annonces devraient venir pour la section allant jusqu’à Mont-Laurier, assure-t-elle.

La députée rappelle également qu’après une saga de 15 ans, le secteur Vendée dans la municipalité d’Amherst aura sa tour cellulaire grâce à une subvention de Québec. Le comté a aussi obtenu des fonds pour l’éducation supérieure à Mont-Laurier (UQAT) et à Mont-Tremblant (Centre collégial). Enfin, la MRC d’Antoine-Labelle a été reconnue comme « région éloignée » pour que les PME manufacturières dans le milieu forestier obtiennent une plus grande aide financière gouvernementale.

Encore du travail à abattre

Bien que les deux dernières années aient été productives, selon Mme Jeannotte, quelques dossiers sont toujours dans l’attente d’être réglés. Le plus important, et de loin, est le branchement à Internet haute vitesse de tous les foyers de la circonscription. « Ça bouge, assure la députée, la pression est forte et on ne lâche pas la serviette, mais ça reste lent avant de voir des avancées, parce qu’on n’est pas, le gouvernement, propriétaire des poteaux. »

Aux yeux de la représentante de Labelle à l’Assemblée nationale, il est capital d’obtenir un meilleur service dans le dossier d’Internet pour diversifier notre économie et amener plus de jeunes en région. Elle rappelle que pour la nouvelle génération, Montréal est moins attrayante. Pour qu’ils choisissent de s’installer chez nous, elle mise sur l’amélioration des sentiers, plusieurs jeunes étant de grands amateurs de plein air.

« Je pense avoir montré aux gens du comté de Labelle que je suis une travaillante. Je me suis entourée d’une bonne équipe et je souhaite, pour les deux prochaines années, plein d’énergie pour continuer. » - Chantale Jeannotte, députée de Labelle

Autre dossier constamment ramené à l’avant-plan, les autres routes dans la région que la 117. « Elles ont manqué d’amour longtemps, tout comme les systèmes d’aqueduc dans nos municipalités, avance Mme Jeannotte. Le rattrapage est nécessaire, c’est en cours. » Elle ajoute avoir réussi à obtenir plus de routes à double vocation pour que l’industrie forestière paie une part plus importante de l’entretien de certains chemins municipaux sur le territoire, mais il reste encore des améliorations à venir.

Combiner environnement et économie

Comme la circonscription de Labelle vit depuis toujours à la fois de l’exploitation forestière et du tourisme, Chantale Jeannotte dit également être consciente de l’importance de bien balancer la protection de l’environnement et le développement économique. À ses yeux, ça passe par une meilleure gouvernance en environnement, mise de l’avant par son gouvernement. Elle croit que ça aura des retombées ici, en protégeant mieux nos lacs et rivières et en augmentant le nombre d’aires protégées dans la région.

Partager:

Maxime Coursol

  • Courriel

À ne pas manquer