Partager:
6 janvier 2021

Zone Emploi d’Antoine-Labelle

Bilan de l'année sur l'état de l'emploi dans la région

Comme partout au Québec, avant même l’apparition de la pandémie, la situation de l’emploi dans la région était problématique en raison d’une pénurie de main-d’œuvre toujours grandissante. L’arrivée de la Covid-19 est venue bousculer beaucoup de choses et afin d’avoir un portrait juste de la dernière année, L’info s’est adressée à David Bolduc, directeur général de Zone Emploi d’Antoine-Labelle.

Kathleen Godmer , journaliste

Selon le directeur général de Zone Emploi, David Bolduc, il est difficile de dire ce qui attend la région lorsque la situation aura retrouvé un semblant de normalité. Toutefois, pour ce qui est de la pénurie de main-d’œuvre, il est peu probable que celle-ci s’améliore et risque, au contraire, de s’accentuer.
Selon le directeur général de Zone Emploi, David Bolduc, il est difficile de dire ce qui attend la région lorsque la situation aura retrouvé un semblant de normalité. Toutefois, pour ce qui est de la pénurie de main-d’œuvre, il est peu probable que celle-ci s’améliore et risque, au contraire, de s’accentuer.
© Photo L’info du Nord – Archives

Racontant que la situation de l’emploi et de la main-d’œuvre a beaucoup évolué dans la dernière année en raison de la pandémie, M. Bolduc a expliqué : « alors que le Québec enregistrait un taux de chômage historiquement bas et une pénurie de main-d’œuvre dans de nombreux secteurs de l’économie, la MRC d’Antoine-Labelle était, elle aussi, dans une situation que l’on peut juger « préoccupante ». La pandémie a assurément modifié certaines tendances, mais il demeure que le nombre de postes à combler a continué tout de même à progresser ».

Zone Emploi a en effet affiché un total de 850 postes cette année comparativement à 833 l’an dernier, ce qui démontre cette tendance. On peut aussi dire que, malgré le ralentissement de l’économie, plusieurs entreprises de la région ont continué d’afficher des besoins criants d’employés, notamment dans le secteur de l’alimentation, de la santé et services sociaux, de même que dans le commerce de détail.

Qu’en sera-t-il une fois le retour à la normale ?

« Difficile de se prononcer avec certitude puisque cette situation est exceptionnelle. Toutefois, on estime que l’arrivée prochaine d’un vaccin et la fin des mesures de confinement devraient permettre au marché du travail de reprendre un certain rythme de croisière. Nous sommes d’avis que la pénurie de main-d’œuvre, que l’on avait vue se dessiner avant la crise, ne fera que continuer à s’accentuer, notamment en raison du vieillissement de notre population et il faut donc demeurer proactif en ce sens », affirme M. Bolduc.

Le directeur général a aussi mentionné que «  pour pallier le manque de main-d’œuvre, il est important de savoir qu’une mise à jour du plan d’action de la Table Ressources Humaines (RH) est en cours. Nous travaillons en effet avec nos différents partenaires du milieu, car nous estimons que la solution passera inévitablement par une utilisation optimum des personnes aptes à travailler qui habitent déjà dans notre MRC, mais aussi par la venue de nouveaux citoyens ayant des compétences et qualifications adaptées au besoin des entreprises ».

C’est d’ailleurs dans cette optique qu’a été réalisée, conjointement avec la MRC, une démarche de marketing territorial (L’Autre Laurentides) visant à développer une image de marque pour la région et définir ce qui la rend unique et attractive. Ce travail aidera à attirer des gens vivant à l’extérieur de la région à venir s’installer dans la région.

Afin d’aider l’économie locale durant la Covid-19, Zone Emploi et ses partenaires de la Maison de l’Entrepreneur (CLD, SADC et Chambre de commerce) ont participé au déploiement de nombreux efforts afin de soutenir les entreprises de la MRC, notamment avec la mise en place d’un site web, d’une infolettre, ainsi qu’un service visant à informer les entrepreneurs des nouveaux programmes et mesures offerts par le gouvernement pour pallier les dommages causés par la pandémie.

 

Partager:

Kathleen Godmer , journaliste

  • Courriel

À ne pas manquer